14.11.2017, 10:14  

Football: une non-qualification "honteuse" pour les médias italiens

chargement
Leonardo Bonucci, Daniele De Rossi, Ciro Immobile et Giorgio Chiellini doivent faire face aux critiques de tout un peuple.

 14.11.2017, 10:14   Football: une non-qualification "honteuse" pour les médias italiens

Qualifications Coupe du monde - La presse italienne n'a pas digéré la non-qualification de l'équipe d'Italie pour la prochaine Coupe du monde de football. Elle tire à boulets rouges sur la Squadra Azzurra. Personne n'est épargné.

«Fin» titre en une la «Gazzetta dello Sport» au lendemain de la non-qualification de l’Italie pour la Coupe du monde 2018, sortie par la Suède (0-0, 0-1) durant les play-off. Le quotidien sportif affiche son légendaire gardien Gigi Buffon qui a donc disputé lundi soir son 175e match avec la Squadra Azzurra et ne participera pas une sixième fois à un Mondial. Il rappelle également que cela fait 60 ans que l’Italie n’avait pas non plus manqué une Coupe du monde.

 

 

«C’est l’une des pages les plus noires de notre histoire sportive, une gifle brutale autant qu’un dommage incalculable pour un pays qui vit et respire football», a lancé Andrea Monti, le directeur de la Gazzetta, comparant l’équipe italienne au Titanic. «Chargé inutilement de nonchalance et de suffisance, le bâtiment bleu s’est effondré dans le chaos par la responsabilité unique et exclusive des hommes. Personne n’est épargné.»

>> A lire aussi: Les larmes de Buffon émeuvent la planète

«Notre football n’est pas inférieur à celui de la Suède et de la Suisse»

«Tous dehors» titrait pour sa part le « Corriere dello Sport» qui mentionne que Buffon et le sélectionneur Ventura, qui pourrait démissionner, ne devraient pas être les seuls à quitter la Squadra, appelant à une révolution. Pour le titre romain, cette élimination est «une honte footballistique intolérable, une tache indélébile» tout en remettant en perspective le groupe italien face à d'autres nations qualifiées. «Apocalypse, tragédie, catastrophe. Appelez cela comme il vous semble, mais s’il vous plaît évitez les discours sur le système qui ne fonctionne pas: Notre football est en grave crise mais il n’est pas inférieur à celui de la Suède, ni à celui de la Suisse.»

 

 

Pour le «Corriere della Sera» ce n’est pas ce match contre la Suède «qui matérialise le désastre» mais il est «la conséquence de plusieurs erreurs qui ont été entamées après la défaite contre l’Espagne (3-0 en septembre dernier)». Le quotidien mentionne la tactique, le choix des hommes sur la pelouse, une défense vieillissante, le sélectionneur Ventura, incapable de faire front face à la tension des enjeux, et la fédération qui ne se remet jamais en question.

 

 


À lire aussi...

italieFootball: le président démissionnaire Carlo Tavecchio accusé de harcèlement sexuelFootball: le président démissionnaire Carlo Tavecchio accusé de harcèlement sexuel

FootballMondial 2018: après l'élimination de l'Italie, le président de la Fédération Carlo Tavecchio démissionneMondial 2018: après l'élimination de l'Italie, le président de la Fédération Carlo Tavecchio démissionne

Top