22.06.2017, 20:13  

Société: les jeunes Suisses homosexuels victimes de violence et de harcèlement

chargement
Ces jeunes affrontent un stress quotidien lié au fait d'appartenir à une minorité qui est encore aujourd'hui fortement stigmatisée

 22.06.2017, 20:13   Société: les jeunes Suisses homosexuels victimes de violence et de harcèlement

Société - Les jeunes garçons et filles non-hétérosexuels sont plus souvent victimes de violence et de harcèlement que leurs camarades, selon une étude menée dans le canton de Vaud et de Zurich. La sensibilisation à l'école sera poursuivie.

Les jeunes homosexuels ou les jeunes gens qui hésitent sur leur orientation sexuelle sont plus fortement exposés aux violences et au harcèlement. Ils sont proportionnellement plus nombreux à fumer ou à boire de l'alcool.

Deux enquêtes se focalisant sur la santé de 5000 jeunes en fin de scolarité obligatoire ont été menées en 2014 dans les cantons de Vaud et de Zurich. Parmi les personnes interrogées, 4,7% décrivent une attirance sexuelle "non exclusivement hétérosexuelle", qu'elles soient homo ou bisexuelles.

"A l'âge de 15 ans, les jeunes ne se décrivent pas encore comme gay ou lesbienne. Cela arrive plutôt à l'âge adulte", a précisé jeudi devant la presse Raphaël Bize, médecin associé au CHUV.

Vulnérabilité

Vu le peu de données à disposition, les réponses de ce petit groupe de jeunes gens - 181 filles et 60 garçons - ont été passées au crible. Les résultats confirment que ces jeunes constituent une population en situation de vulnérabilité.

Hormis les difficultés spécifiques auxquelles ils doivent faire face lorsqu'ils découvrent leur orientation sexuelle, ces jeunes affrontent un stress quotidien lié au fait d'appartenir à une minorité qui est encore aujourd'hui fortement stigmatisée, explique l'étude.

Ils sont proportionnellement beaucoup plus nombreux (18,1%) à se déclarer victime de harcèlement, que leurs camarades qui se déclarent hétérosexuels (4,2%). Ils se disent aussi en moins bonne santé et sont plus nombreux à consommer du tabac, du cannabis ou de l'alcool.

Helpline de VoGay

Les jeunes hommes sont plus souvent victimes de violences sexuelles que les jeunes femmes, selon l'étude. Davantage de jeunes hommes prennent contact avec VoGay, l'association vaudoise pour la diversité sexuelle et de genre, qui s'occupe d'une helpline.

Au vu de ces résultats, fort peu différents entre Zurich et Vaud, la lutte contre l'homophobie et la transphobie en milieu scolaire sera poursuivie, a déclaré Serge Loutan, chef du Service de l'enseignement spécialisé et de l'appui à la formation. Une étude similaire sera lancée dans les écoles du post-obligatoire.

 

ATS

À lire aussi...

réactionHomophobie en Tchétchénie: la France, l'Allemagne et la Grande-Bretagne écrivent à la RussieHomophobie en Tchétchénie: la France, l'Allemagne et la Grande-Bretagne écrivent à la Russie

sociétéLes insultes homophobes devraient prochainement être punies comme les attaques racistesLes insultes homophobes devraient prochainement être punies comme les attaques racistes

Racisme, homophobie, même combat

Aujourd'hui, en Suisse, on peut clamer haut et fort: "tous les homos dans les camps", sans être inquiété juridiquement....

  16.06.2017 12:48

DÉBATMariage: le Parlement va travailler sur l'ouverture aux homosexuelsMariage: le Parlement va travailler sur l'ouverture aux homosexuels

Mariage ouvert aux homosexuels ?

Le National a accordé deux ans de plus à sa commission pour présenter un projet de ''mariage pour tous''. Une majorité...

  16.06.2017 08:38

Top