07.12.2017, 18:00  

Affaire Kerimov: plusieurs comptes sous enquête en Valais

Abonnés
chargement
Le réseau financier de Kerimov, qui nie toute infraction, aurait des ramifications dans des banques helvétiques, notamment en Valais.

 07.12.2017, 18:00   Affaire Kerimov: plusieurs comptes sous enquête en Valais

JUSTICE Les ramifications financières helvétiques du milliardaire russe Kerimov sous enquête en France passent aussi par le Valais.

Alors que la justice française a exigé mercredi le versement de 40 millions d'euros de caution au sénateur russe Souleïman Kerimov, arrêté en novembre dernier, on apprend que le volet helvétique de l’enquête sur le milliardaire porte sur plusieurs comptes en Valais. 

Parmi les noms visés par cette enquête, un seul est domicilié en Valais et il ne...

Alors que la justice française a exigé mercredi le versement de 40 millions d'euros de caution au sénateur russe Souleïman Kerimov, arrêté en novembre dernier, on apprend que le volet helvétique de l’enquête sur le milliardaire porte sur plusieurs comptes en Valais. 

Parmi les noms visés par cette enquête, un seul est domicilié en Valais et il ne s’agirait pas d’une personnalité connue. Le réseau financier de Kerimov, qui nie toute infraction, aurait des ramifications dans des banques helvétiques. C’est pourquoi la France a demandé l'entraide judiciaire à la Suisse.

Pas de nom connu en Valais

La justice française s’intéresse à quarante personnes et sociétés possédant des comptes dans une dizaine de nos banques. Selon les informations en possession du Nouvelliste, plusieurs individus, mais aussi des sociétés, ont des comptes en Valais. Mais aucun nom connu chez nous n’y figurerait. 

«Parmi les personnes visées figure un individu domicilié en Valais», se borne à confirmer le procureur valaisan Nicolas Cruchet, en charge du dossier helvétique. Quant à savoir le montant de la somme en jeu en Valais, la réponse est difficile car dans cette affaire, «l’argent circule continuellement afin d’en faire perdre la trace», indique une source proche de l’enquête. 

Plusieurs dizaines de millions

Classé 21e fortune de Russie par le magazine Forbes, qui estime son patrimoine à 6,2 milliards de dollars, ce Russe de 51 ans avait été interpellé le 10 novembre à Nice. S’il n’est plus détenu, Il est soupçonné d'avoir acquis avec de l'argent liquide, parfois sorti de Suisse ou de Monaco, plusieurs villas de grand luxe au Cap d'Antibes. Lundi, le procureur de Nice, Jean-Michel Prêtre, a évoqué un enjeu estimé entre «500 à 750 millions d'euros». 

 

Jeudi après-midi, la fortune de Kerimov (6,2 milliarss de dollars, avait été revue à la baisse par le magazine Forbes. Forbes

 


C’est l'Office fédéral de la justice qui a demandé au parquet valaisan de diriger les recherches et investigations qui touchent aussi principalement trois autres cantons: Lucerne, Genève et Vaud. Les autorités judiciaires helvétiques transmettront leurs résultats à la France dès que possible.

A cause de la langue

«Le Valais a été désigné en qualité de canton directeur par l’OFJ pour un motif essentiellement linguistique», indique Nicolas Cruchet. Mais c’est aussi, dans une moindre mesure, parce qu’après Lucerne, le Valais est le canton le plus concerné par ce volet helvétique de l’enquête.


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top