13.08.2017, 10:30  

Christian Quesada, le champion des "12 coups de midi", participe à la compétition de scrabble en Valais

Abonnés
chargement
Christian Quesada, grand champion de l'émission Les 12 Coups de Midi est très connu dans le monde du scrabble.

 13.08.2017, 10:30   Christian Quesada, le champion des "12 coups de midi", participe à la compétition de scrabble en Valais

JEU - Célèbre pour sa grande victoire dans le jeu télévisé «Les 12 coups de midi» sur TF1, le Français a tenu à être présent pour le championnat du monde de scrabble. Pour passer une semaine dans le monde des lettres

Midi. C’est le terme que compose Christian Quesada lorsqu’on lui demande de choisir son mot préféré au scrabble et qui l'accompagnera sur sa photo-portrait. Ce Français de 54 ans, présent au championnat du monde de scrabble à Martigny pendant toute la semaine, a le sens du marketing. Car c’est bel et bien «Les 12 coups de midi» - une émission de culture générale diffusée tous les midis sur TF1 - qui ont fait sa célébrité.
Le...

Midi. C’est le terme que compose Christian Quesada lorsqu’on lui demande de choisir son mot préféré au scrabble et qui l'accompagnera sur sa photo-portrait. Ce Français de 54 ans, présent au championnat du monde de scrabble à Martigny pendant toute la semaine, a le sens du marketing. Car c’est bel et bien «Les 12 coups de midi» - une émission de culture générale diffusée tous les midis sur TF1 - qui ont fait sa célébrité.
Le quinquagénaire est le recordman des participations à ce programme puisqu’il a enchaîné 193 émissions en six mois et demi d’antenne et empoché plus de 800'000 euros. Son secret? Réunir toutes les qualités nécessaires pour réussir ce jeu, explique-t-il. «Il faut être concentré, avoir des connaissances, de la mémoire, être rapide et surtout endurant. C’est le cumul de ces qualités qui m’a permis de rester dans le jeu aussi longtemps», note Christian Quesada.

Sa success story a séduit les téléspectateurs

Les téléspectateurs se sont pris d’affection pour cet homme arrivé à la première émission dans une situation de grande précarité. Christian Quesada avait tout juste assez d’euros en poche pour se rendre en bus au studio parisien, le premier jour de tournage. «C’est vrai que ce qui a plu aux gens, c’est la success story! D’ailleurs, ma biographie co-écrite avec un journaliste qui a travaillé pour Thierry Ardisson va sortir au mois de novembre», raconte-t-il.

Sa première fois en Valais

C’est la première fois que Christian Quesada foule le sol valaisan. «Et même en Suisse, je n’y étais venu qu’une fois, à Genève, mais je n’avais jamais tenu d’argent suisse dans mes mains», explique-t-il. Son but: passer une semaine dans l’univers du scrabble à l’occasion du championnat du monde, en y prenant du plaisir.
Même s’il avoue ne pas exceller dans ce jeu-là. «Je ne pratique plus assez, mais le plaisir est intact et j’ai toujours aimé les jeux de lettres.» Pour prouver ses dires, il confie avoir participé il y a trente ans à la célèbre émission «Des chiffres et des lettres» où il avait alors également cartonné. «C’était la première fois que je tournais une émission télé; depuis lors, il y en a eu beaucoup d’autres.»

Plus de selfies avec ses fans que Justin Bieber

Jusqu’à l’émission des «12 coups de midi» qui a plongé Christian Quesada sous les projecteurs. «On m’arrête tout le temps dans la rue. Il m’est même arrivé de faire plus de 400 selfies avec des fans en une journée. C’est plus que Justin Bieber!», lance-t-il avec force.

Il ajoute encore avoir été le sujet de plus de mille articles et être apparu sur vingt-deux couvertures de magazine TV en un an. «C’est plus que Céline Dion ou Usain Bolt!» 
Le quinquagénaire ne cache pas savourer ce monde du show-biz dans lequel il baigne depuis un an. «Je suis invité partout. C’est de la folie. J’ai même pu rencontrer des Miss France, dont Camille Cerf que j’adore, sur des plateaux TV. Je côtoie tellement de vedettes qui me traitent toutes d’égal à égal.»

Il assure garder les pieds sur terre

Un monde de paillettes qui, cependant, ne le grise pas, affirme-t-il. «Je le vis bien; j’ai du recul quand même. Ça ne me monte pas à la tête parce que j’ai plus de 50 ans et que j’ai deux enfants encore petits.»
En sortant fumer sa cigarette – «Je ne tiens plus», justifie-t-il –, Christian Quesada croise deux personnes âgées qui le reconnaissent. «Ah, Monsieur Christian! Cela me fait plaisir de vous voir», s'exclame une dame, tout sourire. «Merci, merci», lui répond, du tac au tac, le célèbre joueur, nullement surpris.  «J’ai pris l’habitude des sollicitations et des photos», confie-t-il. 

Ses conseils pour être un bon joueur de scrabble

Christian Quesada participe au championnat du monde de scrabble de Martigny sans grandes ambitions. «Je joue surtout pour le plaisir.» Si son plaisir reste intact à la fin de cette semaine de compétition au CERM, il envisage de s’acheter le logiciel pour s’entraîner à la maison, comme l’ont tous les férus de ce jeu.

Selon lui, pour être un bon joueur de scrabble, il faut:

  • Avoir beaucoup d’humilité «car il y a toujours meilleur que nous et c’est un jeu où l’on progresse tout le temps».
  • Aimer jongler avec les lettres
  • Rester concentré
  • Ne jamais se décourager
  • Jouer avec plaisir. «C’est en aimant ce que l’on fait qu’on réussit le mieux.» 

Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !

À lire aussi...

SCRABBLELa planète scrabble débarque à MartignyLa planète scrabble débarque à Martigny

Top