19.04.2017, 14:37

Didier Joris: "Le gel a presque terminé les vendanges"

chargement
1/4  

 19.04.2017, 14:37 Didier Joris: "Le gel a presque terminé les vendanges"

Nuit glaciale Les températures de la nuit dernière ont réduit à néant la future récolte de raisins sur certaines vignes valaisannes.

"C'est une catastrophe. J'en suis à mon 41e millésime et je n'avais jamais vu ça", lance l'encaveur de Chamoson Didier Joris. "Les vendanges sont quasi terminées." Il n'y a plus chez lui de cornalin, d'arvine ou de merlot.

Sur ses vignes de Saint-Pierre-de-Clages, il ne reste quasiment plus rien, une température de -3 degrés a tout détruit. "La perte est de 100% sur 1,2 hectare...", déplore-t-il. "Par contre, sur le côteau, c'est bon."

Patron de la Cave à Polyte à Chamoson également, Jacques Disner n'est pas plus heureux. "25% des propriétés sont détruites à 90-100%. Sur le solde, les dégâts vont de 15 à 30%. Je suis très surpris de l'ampleur. C'est du jamais vu." Apparemment, le gamay et le johannisberg ont mieux résisté que les autres cépages.

 

 

 

Ces deux situations ne sont malheureusement pas isolées. La plaine valaisanne a été durement frappée par le gel.

Et ce n'est pas fini. Une nuit plus froide est annoncée pour la nuit prochaine. Et les moyens de lutte, comme les bougies, sont en rupture de stock.

Les vignerons ne sont pas assurés contre de tels dégâts. "Je vais devoir licencier mon personnel pendant un mois", regrette Didier Joris. Ensuite, il devra engager plus de monde pour sauver les ceps.

>>A lire aussi: Arboriculture valaisanne: le gel a été terrible cette nuit


À lire aussi...

Lutte contre le gel: les bougies en rupture de stockLutte contre le gel: les bougies en rupture de stock

FroidArboriculture valaisanne: le gel a été terrible cette nuitArboriculture valaisanne: le gel a été terrible cette nuit

AgricultureFroid: les nuits de tous les dangers pour les abricotiers valaisansFroid: les nuits de tous les dangers pour les abricotiers valaisans

Top