19.04.2017, 10:35  

Arboriculture valaisanne: le gel a été terrible cette nuit

chargement
1/3  

Froid - La vague de froid qui s'est abattue sur le Valais durant la nuit de mardi à mercredi fait craindre de gros dégâts aux cultures. Et le pire est encore à venir.

Le froid a été intense durant la nuit de mardi à mercredi. Dans le Valais central, les cultures ont souffert.

Christian Studer, le directeur de Pitteloud fruits à Sion, est dépité. "La protection des abricots par les bougies n'a pas fait son effet. La chaleur ne montait pas." Les abricots ont ainsi été confrontés à une température descendue jusqu'à -3 degrés.

Si la lutte avec des chaufferette n'a pas fonctionné, c'est que le froid a été amené sur les cultures de manière particulière. "Le froid est descendu de la montagne. C'est un phénomène assez rare auquel je n'avais encore jamais assisté. C'est ce qu'on appelle le gel noir."

>>A lire aussi: Froid: les nuits de tous les dangers pour les abricotiers valaisans

Dans la région de Martigny, le froid a été moins agressif. L'arboriculteur Bernard Lucciarini a dû lutter toute la nuit. Mais ici, l'arrosage semble avoir été efficace.

La vigne aussi touchée

Dans les vignes aussi, le froid a provoqué des dégats. Le viticulteur Emmanuel Chassot l'a constaté dans le Botza d'Ardon. Pour l'heure, l'ampleur de la casse ne peut pas encore être estimée, mais les vignes ont triste mine.

"Il n'est pas possible d'arroser les vignes pour lutter contre le gel. Et il n'y a plus de bougies en stock pour tenter quelque chose." Les vignes doivent donc affronter sans protection la vague de froid.

Le pire est à venir

"Le plus gros risque: ce sont les deux nuits à venir. On annonce -5 degrés au niveau du sol", déclare Emmanuel Chassot. La semaine va être rude.


À lire aussi...

AgricultureFroid: les nuits de tous les dangers pour les abricotiers valaisansFroid: les nuits de tous les dangers pour les abricotiers valaisans

Top