20.05.2017, 00:01  

Sion jouera dans le District 14

Abonnés
chargement
Sion jouera dans le District 14
Par laurent savary

Coupe de suisse Depuis 2012, une centaine de Valaisans de Genève sont réunis dans l’association District 14, qui a fait des émules dans les cantons de Vaud et à Zurich. Ils ne manqueront pas la rencontre jeudi au stade de Genève.

«Le FC Sion ne peut pas perdre sa 14e finale de Coupe de Suisse, car il la joue enfin à domicile.» La Saviésanne Nadège Varone et le Sédunois Philippe Rouiller sont unanimes et… hilares. En plus des 14 000 Valaisans qui feront le déplacement jeudi pour soutenir leur...

«Le FC Sion ne peut pas perdre sa 14e finale de Coupe de Suisse, car il la joue enfin à domicile.» La Saviésanne Nadège Varone et le Sédunois Philippe Rouiller sont unanimes et… hilares. En plus des 14 000 Valaisans qui feront le déplacement jeudi pour soutenir leur équipe, il y aura aussi tous ces Valaisans de Genève. «Oui, on peut dire qu’il y en a environ 30000 même si certains n’ont jamais connu le Valais», confirme Philippe qui a créé en 2012 District 14.

Cette association regroupe une centaine de Valaisans immigrés au bout du lac et qui profitent de différents événements pour se voir plusieurs fois par année. «On voulait juste retrouver certains rituels qui n’existent pas à Genève lorsque l’on sort. Mais nous ne sommes pas du tout sectaires. D’ailleurs, plusieurs Genevois amoureux du Valais en sont membres», précise l’actuelle présidente Nadège Varone, étudiante en architecture à la HES. «Le nom nous est apparu comme une évidence, car il montre un attachement important à notre canton», poursuit Philippe.

Une fondue pour Nadège, un cortège pour Philippe

Pour la finale de jeudi, ils seront une quarantaine de membres de District 14 à partager une fondue à dix minutes du stade avant de participer à la fin du fameux cortège qui amènera les supporters au stade. «On a préféré ne pas prendre de risque en ne partant pas de Cornavin», sourit Nadège Varone. Sauf Philippe qui lui reviendra le mercredi soir en Valais pour repartir en train. «Une finale sans le voyage n’est pas une vraie finale. Et puis, ils ont changé le parcours qui ne passe plus par les Pâquis. C’est mieux. Vous verrez, il n’y aura pas de problème. Les supporters de Sion ne sont pas là pour casser des vitrines, mais pour faire gagner une 14e finale à leur équipe.»

District 14, District 15, District 16…

Fille du président du FC Savièse, Nadège a baigné depuis toute petite dans le monde du foot, mais ses études l’ont empêchée d’assister au dernier sacre du FC Sion à Bâle. «J’ai vu le match seule ici à Genève. Cette année, pas question de manquer l’événement qui se passe chez nous.» Si, en cas de victoire, la Saviésanne ne rentrera pas à la Planta pour la fête, Philippe lui hésite. «On avisera sur le moment…»

En 2017, la finale de la Coupe fait donc partie du programme événementiel mis sur pied par District 14. «C’est Christian Constantin qui nous a trouvé les 40billets. J’ai fait un stage chez lui à l’époque et on est resté en contact», explique la présidente qui participera aussi ce week-end aux caves ouvertes genevoises avec des membres d’une association qui a fait des émules. En effet, il existe désormais aussi District 15 dans le canton de Vaud et District 16 pour Zurich. «On s’est tous vus il y a peu en Valais. Il n’y a aucune nostalgie dans notre démarche. Juste l’envie de partager une même manière de concevoir la convivialité et nos activités sociales.»

Jeudi, elles prendront une tournure sportive avec une issue que tous espèrent positive. «Pour tous les Valaisans qui vivent ici à Genève, ils n’ont tout simplement pas le droit de perdre.» Après les treize étoiles du drapeau, place au 14e district du canton qui lui aussi a droit à sa Coupe…

L’association District 14 a pour but de réunir des personnes d’origine valaisanne, ou domiciliées en Valais, exerçant une activité dans l’arc lémanique et dans le canton de Genève en particulier. Basé d’abord sur la volonté de se rencontrer, de partager des moments de convivialité par le biais de réunions ou de sorties, l’association permet également de développer l’interaction professionnelle entre les membres. ls


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top