20.05.2017, 00:01  

Le premier conseiller d’Etat comberain

Abonnés
chargement
Christophe Darbellay, son épouse Florence et leurs enfants, suivis de leurs familles, ont emmené le cortège dans les rues de Martigny-Croix.

Le nouveau conseiller d’Etat Christophe Darbellay a été chaleureusement reçu et célébré dans la commune présidée par son épouse.

Le nouveau conseiller d’Etat Christophe Darbellay a eu droit à une réception particulière hier soir à Martigny-Combe. Il est le premier ressortissant de cette commune à accéder au gouvernement et il a été officiellement reçu par son épouse Florence Carron Darbellay, nouvelle présidente de Martigny-Combe.

Le message de la présidente

Cette dernière a d’ailleurs relevé le côté inédit de la...

Le nouveau conseiller d’Etat Christophe Darbellay a eu droit à une réception particulière hier soir à Martigny-Combe. Il est le premier ressortissant de cette commune à accéder au gouvernement et il a été officiellement reçu par son épouse Florence Carron Darbellay, nouvelle présidente de Martigny-Combe.

Le message de la présidente

Cette dernière a d’ailleurs relevé le côté inédit de la fête: «Cher Christophe, cher mari, je suis fière de participer à ce jour spécial pour toi et pour toute ta famille, famille dont j’ai la chance de faire partie.» Mais elle a aussi profité de l’occasion pour s’adresser plus formellement au nouvel élu: «Face aux défis que les communes doivent relever, avec des reports continuels de charge de la part du canton et des subventionnements échelonnés sur plusieurs années, j’espère que nous pourrons compter sur le nouveau conseiller d’Etat de Martigny-Combe pour nous soutenir.»

Un message reçu 5 sur 5 par Jacques Melly, président du gouvernement valaisan, qui a annoncé que le nouvel exécutif cantonal a l’intention de régler, peu à peu, les problèmes avec les communes, et par Christophe Darbellay, qui n’avait pas pu lire le discours de son épouse, mais qui n’a pas été surpris pour autant: «J’avais suggéré à mon épouse de faire une allusion à ce jour particulier, puis de parler comme si elle s’adressait au conseiller d’Etat Frédéric Favre…» Présent à la salle de l’Eau-Vive, ce dernier a certainement apprécié la répartie.

Une fête conviviale

Comme l’a voulu l’administration communale de Martigny-Combe, la fête, qui a rassemblé plusieurs centaines de personnes, fut conviviale, avec la participation d’autorités politiques, judiciaires et religieuses de la Confédération, du canton, du district de Martigny et des communes avoisinantes, d’anciens élus, de chefs de service et de toute la population.

Emmenés par les enfants des écoles, la Persévérance, la Comberintze et le duo Mnémosyne, les Comberains ont ainsi célébré dans la joie et la bonne humeur Christophe Darbellay. Emu, ce dernier a apprécié ce mélange entre officiels et citoyens de sa commune, avant de faire la fête avec tout le monde, en dégustant au passage les produits et boissons du terroir comberain.


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top