30.09.2017Comment faire fuir les résidents secondaires

Jusqu'à l'année passée, ma femme et moi-même étions astreints à une taxe de séjour annuelle de 90 francs pour notre chalet en Valais.
Changement de décor en 2017 ! La taxe passe de 90 francs à... 720 francs ! Soit une augmentation de 800%.
Voudrait-on pousser les résidents secondaires à quitter le Valais qu'on ne s'y prendrait pas autrement.
On voit déjà beaucoup de chalets à vendre dans les vallées, certains propriétaires préférant recourir à l'hébergement hôtelier ou privé, vu les montants extravagants qu'on leur réclame pour seulement habiter leur propre bien. Si c'est ainsi que l'on veut dynamiser l'économie des vallées, alors, encore un effort, et il n'y aura plus personne...

Philippe Barraud, Cully

Top