29.09.2017Lettre à une maman anti-vaccins

En date du 8 septembre, "Le Nouvelliste" publie une lettre d’une maman opposée à la vaccination contre la rougeole pour ses enfants. En la lissant, on comprend sa volonté de bien faire et sa bienveillance. Et personne ne se douterait de son droit à la liberté d’expression. Mais publier tel quel ce courrier montre un manque de responsabilité des journalistes équivalent à publier une mensonge ou une demi-vérité.

Les propos tenus sur les vaccins ou sur le système immunitaire montrent de l’ignorance, ou ce qui est pire et plus fréquent, de la désinformation. La lettre est signée par une maman de deux enfants, pas par une immunologue ou biochimiste, et de la publier sans contextualiser ou sans la confronter à un avis d’expert ne sert qu’à ajouter de la confusion dans un sujet dont la majorité des gens nagent dans une mer de brouillard. Et qui de surcroît peut avoir des conséquences sur la santé des personnes.

La réalité est que la rougeole tue, certes, peu en Europe, mais 134 200 enfants sont morts en 2015 selon l’OMS par sa faute, surtout en Afrique. La vérité est que les vaccins ont un profil de sécurité plus qu’acceptable et qu'ils sont efficaces. "Le Nouvelliste" a contribué ainsi au manque général de culture scientifique que j’observe dans mon travail, grâce auquel ils survivent encore des créationnistes, des gourous et… des anti-vaccins.

Juan Martinez
Pédiatre

Top