09.10.2017Lettre ouverte à M. Sébastien Epiney

Lettre ouverte à M. Sébastien Epiney

Cher Monsieur
Ainsi vous quittez la Direction de Nendaz Tourisme après avoir donné
le meilleur de vous-même pour dynamiser cette jolie station familiale.

Comme vous le dites, ces longues années passées à Nendaz vous auront
apporté beaucoup ; et vraisemblablement appris également beaucoup…
Mais pas tout…
Vous êtes passé à côté du mot assertivité… complètement !

Comme vous le savez, l’assertivité est cette capacité à progresser,
à démontrer ses forces sans « descendre » les autres partenaires.
Ça ne se commande pas… ça se cultive.
En effet, à chaque interview dans la presse, vous n’avez jamais raté une
occasion de critiquer la gestion du seul hôtel 4* de Nendaz.
Cible facile, puisque l’on sait – si on connait un peu le fonctionnement
hôtelier en station – qu’il est extrêmement difficile de positionner un
établissement hôtelier dans une station de moyenne importance.

Ce n’est pas une question de volonté, ni d’efficacité, ni de « moyens »
(comme vous le dites) que l’on ne se donne pas, mais de difficultés liées
à une conjoncture compliquée.
Les hôteliers qui ont pu transformer leurs établissements en appart’hôtel
pourront vous le confirmer…

Vous voyez, Monsieur Epiney, l’hôtelier, lui, n’a pas de revenus venant d’autres
partenaires touristiques sous forme de taxes de séjour. Quand ça ne va pas
fort, il ne donne pas de leçons aux autres. Il souffre.
Il souffre sans critiquer le directeur de l’OT.

Jean-Michel Rupp
directeur général du groupe Boas, société gérante de l'hôtel Nendaz 4 Vallés

Top