Donald Trump
 18.05.2017, 19:56  

Donald Trump se pose en victime dans l'affaire avec la Russie

chargement
Donald Trump se dit désormais victime d'une "chasse aux sorcières".

 18.05.2017, 19:56   Donald Trump se pose en victime dans l'affaire avec la Russie

Etats-Unis - Les relations entre la Russie et le président américain Donald Trump sont dévoilées petit à petit, et Trump se pose en victime dans toute l'histoire. Les premiers contacts remontent à la campagne présidentielle.

Le président des Etats-Unis Donald Trump s'est posé jeudi en victime d'une chasse aux sorcières sans précédent au lendemain de la nomination d'un procureur spécial dans l'enquête sur l'ingérence russe dans l'élection présidentielle. La campagne Trump aurait eu 18 contacts avec la Russie, selon certaines sources.

Donald Trump avait partagé une première réaction laconique mais mesurée mercredi soir via un communiqué de la Maison Blanche. Il affirmait souhaiter une enquête minutieuse qui montrera "ce que nous savons déjà: il n'y a eu aucune collusion entre ma campagne et une quelconque entité étrangère".

Mais le président républicain a opté à l'aube pour un autre registre sur Twitter, traduisant sa volonté de souder sa base électorale, mais aussi son agacement face à l'accumulation des révélations. "C'est la plus grande chasse aux sorcières visant un politicien de l'histoire américaine!", a-t-il lancé.

Accusant par ailleurs la campagne d'Hillary Clinton et la présidence de Barack Obama "d'actes illégaux", il s'est indigné qu'aucun procureur spécial n'ai jamais été nommé pour les examiner.

Rencontre avec les sénateurs

A la veille de son départ pour son premier voyage à l'étranger, qui le mènera dans cinq pays en huit jours seulement, le 45e président des Etats-Unis sait qu'il est dans une position très inconfortable et que l'affaire russe continuera à faire la Une des médias américains dans les temps à venir.

Le numéro deux du ministère de la Justice, Rod Rosenstein, qui a annoncé la nomination au poste de procureur spécial de Robert Mueller devait rencontrer jeudi après-midi les sénateurs pour leur expliquer son initiative, très bien accueillie sur Capitol Hill.

M. Mueller est chargé d'enquêter sur "tout lien et/ou coordination entre le gouvernement russe et des individus associés à la campagne du président Donald Trump", mais aussi "tout sujet" découlant de ces investigations, ce qui lui donne de facto les coudées franches.

Sa désignation a été saluée par des parlementaires de l'opposition démocrate et des élus de la majorité républicaine. L'opposition réclamait la nomination d'un procureur spécial depuis le limogeage soudain du directeur du FBI James Comey le 9 mai, soupçonnant une tentative d'entrave à la justice.

Dix-huits contacts

Jeudi, des responsables américains informés du dossier ont indiqué à Reuters que Michael Flynn et d'autres conseillers de la campagne de Donald Trump ont été en contact avec des responsables russes et des personnes jugées proches du Kremlin à au moins 18 reprises entre avril et novembre 2016.

L'ambassadeur russe à Washington Sergueï Kislyak et Michael Flynn entendaient établir un canal de communication secret entre Donald Trump et Vladimir Poutine afin de court-circuiter l'administration de la sécurité nationale américaine, que les deux présidents considéraient comme hostile à une amélioration des relations entre les Etats-Unis et la Russie.

La Maison Blanche a d'abord démenti en janvier tout contact avec des responsables russes au cours de la campagne 2016. Depuis, elle a confirmé quatre rencontres entre M. Kislyak et des conseillers de M. Trump.

ATS

À lire aussi...

PolitiqueÉtats-Unis: Donald Trump peut-il être destitué?États-Unis: Donald Trump peut-il être destitué?

enquêteEtats-Unis: 18 contacts entre Russes proches du Kremlin et l'équipe de Donald Trump avant l'élection présidentielleEtats-Unis: 18 contacts entre Russes proches du Kremlin et l'équipe de Donald Trump avant l'élection présidentielle

TrumpÉtats-Unis: l'ancien directeur du FBI Robert Mueller nommé procureur spécial pour enquêter sur Trump et la RussieÉtats-Unis: l'ancien directeur du FBI Robert Mueller nommé procureur spécial pour enquêter sur Trump et la Russie

Top