FC Sion
 12.10.2017, 18:55  

La Swiss Football League jusitifie les sanctions envers Christian Constantin

Abonnés
chargement
La commission de discipline de la SFL juge appropriée la sanction envers Christian Constantin.

 12.10.2017, 18:39   La Swiss Football League jusitifie les sanctions envers Christian Constantin

Affaire Fringer La commission de discipline de la Swiss Football League, par l'entremise de son président Daniele Moro, a exposé comment les sanctions à l'encontre du président du FC Sion Christian Constantin ont été définies.

Contacté, Daniele Moro, président de la commission de discipline de la Swiss Football League, nous détaille comment les sanctions envers Christian Constantin, suspendu 14 mois de terrain et amendé de 100 000 francs, ont été définies.

A lire aussi: Sanctionné, Christian Constantin sourit doucement

Daniele Moro, en sanctionnant lourdement Christian Constantin, avez-vous voulu en faire un...

Contacté, Daniele Moro, président de la commission de discipline de la Swiss Football League, nous détaille comment les sanctions envers Christian Constantin, suspendu 14 mois de terrain et amendé de 100 000 francs, ont été définies.

>> A lire aussi: Sanctionné, Christian Constantin sourit doucement

Daniele Moro, en sanctionnant lourdement Christian Constantin, avez-vous voulu en faire un exemple?

Non, aucunement. Nous avons examiné le cas en détail et de manière sérieuse. Nous sommes arrivés à la conclusion que M. Constantin avait violé les règlements associatifs. La décision de la commission de discipline nous paraissait la plus juste possible.

Avez-vous sanctionné financièrement Christian Constantin plus fortement qu’un autre dirigeant qui aurait pu se retrouver dans la même situation?

Notre sanction n’a rien à voir avec la personne de M. Constantin. C'est particulièrement son rôle de président et la faute commise qui ont eu, en revanche, une influence sur la sanction.

 

Daniele Moro, président de la commission de discipline de la Swiss Football League.

 

Comment les deux punitions ont-elles été définies?

Il y a eu une longue consultation sur les infractions commises. Il existe un catalogue de sanctions qui va du blâme au boycott, en passant par l’amende, l’interdiction de terrain et de fonction. Les 100 000 francs représentent l’amende maximale que l’on peut donner selon nos règlements. Les quatorze mois ont été définis selon une appréciation faite par les trois membres de la commission. Au final, les deux sanctions combinées nous ont semblé les plus appropriées.

Pourquoi Christian Constantin n’a-t-il pas été auditionné par la commission de discipline?

Selon l’article 35 du règlement de procédure applicable pour les autorités juridictionnelles de la Swiss Football League, nous ne sommes pas dans l’obligation de citer les parties à comparaître si les faits nous paraissent clairs et en état d’être jugés. Cependant, M. Constantin a eu la possibilité de prendre position par écrit.

>> A lire aussi: Les réactions des dirigeants sportifs romands

Lorsqu’un fan est interdit de stade, il écope de trois années. Dans ce cas, Christian Constantin ne pourra plus entrer dans une enceinte de la SFL durant quatorze mois. N’existe-il pas deux poids, deux mesures?

Il est impossible de faire une comparaison entre ces cas.

Le président du Fc Sion ne veut pas reconnaître votre compétence. Quelle est votre réponse?

Si la commission de discipline peut émettre ces sanctions, c’est qu’elle est compétente. Désormais, M. Constantin a la possibilité de recourir.


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top