08.11.2019, 15:00

La Corrida d’Octodure entre dans l’arène

chargement
Bernard Matheka devrait de nouveau mener le bal chez les hommes.

Course en ville Première course en ville du canton, l’épreuve martigneraine espère maintenir un succès grandissant depuis trois ans.

A vos marques! Prêts? Partez! La 44e édition de la Corrida d’Octodure lancera samedi la saison des courses en ville dans notre canton. Et si cette année le calendrier lui a joué quelques tours chez les populaires comme chez les élites – entre la reprise toute récente des écoles et les Mondiaux de course de montagne qui se dérouleront le week-end suivant –, l’épreuve martigneraine devrait se maintenir aux alentours des 1500 participants.

«Nous sommes au-dessus de ce chiffre depuis trois ans», se réjouit Jean-Pierre Terrettaz, responsable de la manifestation. «Pour une ville périphérique comme la nôtre, c’est une satisfaction.» 

Matheka pour un septième sacre

Et cette satisfaction se propage au moment de se pencher sur les inscrits de la course élite «hommes». Le Kényan Bernard Matheka, empereur à la Corrida depuis six ans, sera de nouveau sur la ligne de départ. «Même s’il est le grandissime favori, il devra se méfier des Ethiopiens Kadi Nesero Tefera Mekonen qui viennent de signer des chronos très compétitifs sur le semi-marathon de Lausanne.»

A lire aussi: Une impératrice et un empereur kényans sur la Corrida d’Octodure

Du côté des Valaisans, sauf énorme surprise, on courra plus pour les places d’honneur que pour la gagne. François Lebœuf du CABV Martigny et Thomas Gmür du CA Sion devraient être à la lutte pour obtenir le titre symbolique de «meilleur Valaisan» dans les rues de Martigny. 

Lutte ouverte chez les femmes

Dans la catégorie élite «femmes», en revanche, une petite déception est venue ternir les nouvelles de la semaine. Cynthia Kosgei, victorieuse l’année dernière, doit renoncer à se présenter au coude du Rhône. «Elle s’est malheureusement blessée samedi dernier», regrette Jean-Pierre Terrettaz.

Ainsi, seules douze athlètes seront au départ de la course. Une course dont la victoire finale devrait se jouer entre la Veveysanne Laura Hrebec, l’Ethiopienne Tsigé Worku – troisième au marathon de Lausanne – et la Kényane Glady Chemaiyo appelée afin de remplacer l’impératrice Kosgei. 

Le programme de cette 44e édition

Dès 11 h 30 et jusqu’à 14 h 10, la tranche horaire est dévolue à la jeunesse qui évoluera sur une distance allant d’un demi-tour (616 m) à 3,5 tours du parcours selon l’âge des concurrents.  
A 14 h 30, les populaires hommes et dames, les dames et dames vétérans auront à cœur de s’illustrer le parcours long de 5740 m.
De 15 h 10 à 15 h 50, les élèves des classes primaires de Martigny et des environs seront aux prises sur 990 m avec un classement par équipes et un podium individuel, pour les trois meilleurs.
A 15 h 50, la course de trottinettes, sur un tour et demi, soit 990 m, permettra aux jeunes et moins jeunes de participer à l’épreuve et de recevoir également le prix souvenir.  
A 16 h 20 les hommes régionaux et les vétérans seront, répartis selon l’âge, au départ pour 7800 m.
Viendra finalement l’heure du départ pour les élites, à 17 h 35 pour les femmes sur 5740 m et à 17 h 37 pour les hommes, sur 7800 m. 

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Top