26.04.2019, 05:30

Pourquoi Sébastien Fanti n’a pas été payé pendant deux mois

Premium
chargement
L'affaire a tourné au bras-de-fer entre le préposé à la protection des données, Sébastien Fanti, et le chef du service parlementaire, Claude Bumann.

Protection des données Le préposé valaisan à la protection des données n’a pas remis son contrat signé au chef du service parlementaire. Ce dernier a vu rouge et refusé de payer les factures depuis février. L’affaire a tourné au bras de fer entre les deux hommes.

Ces dernières semaines, Sébastien Fanti s’est plaint auprès de plusieurs journalistes de ne plus être payé pour son travail de préposé à la protection des données et à la transparence. «Veut-on que je mette la clé sous la porte? Nous avons des charges fixes de salaire et de loyer estimées à 6000 francs par mois», lâchait-il volontiers. Depuis février, les...

À lire aussi...

Protection des donnéesLe préposé Sébastien Fanti cherche un bras droit de langue allemandeLe préposé Sébastien Fanti cherche un bras droit de langue allemande

PortraitSébastien Fanti remonte sur le ring après sa réélection discutée et disputée: on vous dit tout sur l'homme qui sait toutSébastien Fanti remonte sur le ring après sa réélection discutée et disputée: on vous dit tout sur l'homme qui sait tout

Top