07.11.2017, 00:01

Un compromis qui permet de construire un avenir commun

Abonnés
chargement
Tant à Champéry (en image) qu’à Troistorrents et Val-d’Illiez, le oui l’a emporté. Reste au Conseil d’Etat  à valider le texte afin qu’il puisse entrer en vigueur dès le 1er janvier 2018.

 07.11.2017, 00:01 Un compromis qui permet de construire un avenir commun

Les assemblées primaires de Champéry, Troistorrents et Val-d’Illiez ont dit oui à une taxe de séjour commune. Celle-ci doit entrer en vigueur le 1er janvier 2018.

Le passage à une taxe de séjour unifiée pour toute la vallée d’Illiez a franchi la rampe des assemblées primaires concernées, hier soir. Tant à Champéry (103 oui, 2 non et 7 abstentions), Troistorrents (129 oui, 3 non et 1 abstention), qu’à Val-d’Illiez (92 oui, 24 non et 5 abstentions), de nettes majorités ont marqué le vote.

Après...

Le passage à une taxe de séjour unifiée pour toute la vallée d’Illiez a franchi la rampe des assemblées primaires concernées, hier soir. Tant à Champéry (103 oui, 2 non et 7 abstentions), Troistorrents (129 oui, 3 non et 1 abstention), qu’à Val-d’Illiez (92 oui, 24 non et 5 abstentions), de nettes majorités ont marqué le vote.

Après validation du canton, ladite taxe atteindra, dès le 1er janvier 2018, 3 francs, contre 2 fr. 10 à Troistorrents, 2 fr. 50 à Champéry et 1 fr. 80 à Val-d’Illiez.

La décision du tribunal fédéral

Le nombre de jours minimum à occuper ou louer son bien pour bénéficier d’un forfait annuel a été fixé à cinquante jours. Les premières réflexions parlaient de soixante. Un taux jugé trop élevé par le Tribunal fédéral en ce qui concerne Loèche-les-Bains. «Cette décision du TF a influencé notre choix d’aller dans le sens des résidents secondaires», admet Ismaël Perrin, président de Val-d’Illiez. Cette seconde version rapportera 400 000 francs de moins que prévu à la destination Région Dents du Midi SA «qui percevra 3,6 millions de francs, contre 1,08 au cumul aujourd’hui».

Et de poursuivre: «Cette somme doit permettre de financer la destination et les animations et de participer au développement de la carte Multipass des Portes du Soleil. Dès 2018, celle-ci sera offerte à chaque personne payant ladite taxe. Ces fonds doivent aussi nous permettre de créer des produits, de mener une étude sur la mobilité dans la vallée et d’améliorer les infrastructures VTT et pédestres. Deux projets sont à l’étude: l’un de sentier didactique entre Monthey et Champéry, l’un autre autour des bas-marais à Champoussin

L’APCACH soutient la mouture finale

Principale association de résidents secondaires de la vallée, celle de Champéry (l’APCACH) se dit satisfaite du règlement proposé. «Nous avons demandé à nos membres de ne pas faire recours», souligne son président André Gossauer.

«Par contre, nous attendons qu’un représentant des R2 soit nommé au conseil d’administration de Région Dents du Midi SA ainsi qu’un ou plusieurs représentants des R2 de la vallée dans la commission intercommunale «Taxes et Ethique», comme cela nous a été annoncé par les autorités, le 22 septembre dernier.»

FZ


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top