10.11.2017, 00:01

Un ouvrage pour redonner le sourire

Abonnés
chargement
Depuis juillet, Troistorrents bénéficie d’un nouveau rond-point et d’un parking flambant neuf (au fond à gauche).

 10.11.2017, 00:01 Un ouvrage pour redonner le sourire

TROISTORRENTS Le nouveau rond-point de la Tine a été officiellement inauguré. Il permet de fluidifier le trafic, notamment en hiver.

Le giratoire de la Tine a été officiellement inauguré, hier matin, à l’entrée de Troistorrents. Ouvert à la circulation depuis juillet, l’ouvrage permet de fluidifier le trafic en direction de Champéry, Monthey et Morgins. Le nouvel ouvrage vise à réduire considérablement les embouteillages dus à la présence massive de skieurs et snowboarders lors des week-ends hivernaux, mais aussi à...

Le giratoire de la Tine a été officiellement inauguré, hier matin, à l’entrée de Troistorrents. Ouvert à la circulation depuis juillet, l’ouvrage permet de fluidifier le trafic en direction de Champéry, Monthey et Morgins. Le nouvel ouvrage vise à réduire considérablement les embouteillages dus à la présence massive de skieurs et snowboarders lors des week-ends hivernaux, mais aussi à simplifier la vie de nombreux pendulaires. «En moyenne, on comptabilise 11 000 passages quotidiens à cet endroit», dévoile Gilles Genoud, chef de l’arrondissement du Bas-Valais au Service de la mobilité.

Un gain d’image

Pour le président chorgue Fabrice Donnet-Monay, «ce rond-point ne supprimera pas totalement les ralentissements, mais la situation devrait s’en trouver nettement améliorée. Et par là-même l’image que l’on peut donner en matière d’accueil à nos hôtes».

Bien qu’effectués à 100% sur la commune de Troistorrents, lesdits travaux devraient donc avoir un impact positif pour l’ensemble des stations de la vallée d’Illiez (Champéry, Champoussin, Les Crosets, Morgins), ainsi que pour Châtel. La nouvelle construction participe également à la gestion des accès au parking communal qui a vu le jour l’été dernier (voir encadré).

Chiffres spectaculaires

La construction peut se résumer en quelques chiffres éloquents: 32 m de diamètre, 11 000 m3 de béton, 4500 m2 d’enrobés bitumineux, 13 000 m3 de remblais et 1000 m2 de revêtements en pierre. «Ce ne fut pas une mince affaire», sourit Fabrice Donnet-Monay. «Il a fallu gérer trois routes avec trois niveaux différents, tout en laissant l’axe ouvert à la circulation.»

Une porte d’entrée

«En ce sens, nous avons inauguré une vraie porte d’entrée pour le village, la région et le transit», dixit le président du gouvernement cantonal, Jacques Melly. «Cet ouvrage est extrêmement important pour notre tourisme.»

La Confédération a pris en charge le 90% des coûts (4,5 millions de francs au total), le canton le 7% et le fonds des communes valaisannes le solde.

Partir à la découverte du parking

Depuis le 7 juillet, Troistorrents bénéficie d’un parking souterrain. Construit sous l’église, l’ouvrage a coûté un peu plus de 16

millions de francs. Afin de modifier progressivement les habitudes, les 200 places resteront gratuites jusqu’à fin décembre... avant de devenir payantes (30

minutes gratuites, puis 1 frs/heure de 7

h à 19

h, gratuit entre 12

h et 13

h

30, puis 20

centimes le week-end et entre 19

h et 7

h, 7/7). Le parking sera inauguré demain à 11

h

11. Cela sera suivi d’une partie officielle, de portes ouvertes et d’un apéritif dînatoire (fin de la manifestation à 16

heures).

FZ


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top