09.11.2017, 05:30

Sion: les terrasses seront ouvertes jusqu'à minuit toute l'année dès le printemps 2018

Abonnés
chargement
Les terrasses seront ouvertes jusqu'à minuit dès le printemps 2018.

 09.11.2017, 05:30 Sion: les terrasses seront ouvertes jusqu'à minuit toute l'année dès le printemps 2018

Urbanisme Le Conseil général a accepté mardi un règlement communal sur les terrasses des établissements publics. Les cafetiers-restaurateurs sont soulagés. Tour de la question en quatre points.

La Ville de Sion s’est dotée mardi soir d’un règlement sur les terrasses des établissements publics. Alors que la thématique était jusqu’ici traitée selon des directives spécifiques à certaines zones de la cité, ce texte tend à uniformiser les usages. «Les terrasses seront désormais toutes soumises au même régime, où qu’elles se situent sur notre territoire et qu’elles soient...

La Ville de Sion s’est dotée mardi soir d’un règlement sur les terrasses des établissements publics. Alors que la thématique était jusqu’ici traitée selon des directives spécifiques à certaines zones de la cité, ce texte tend à uniformiser les usages. «Les terrasses seront désormais toutes soumises au même régime, où qu’elles se situent sur notre territoire et qu’elles soient sur le domaine public ou le domaine privé», remarque Philippe Varone, président de la ville.

>> A lire aussi: Sion: les terrasses fermeront à 2 heures la nuit des festivités du Bicentenaire

Alors que le Conseil général l’a accepté à l’unanimité des 54 membres présents, le texte est soumis à un délai référendaire de 60 jours, avant l’homologation du Conseil d’Etat. Il devrait donc entrer en vigueur au printemps de l’année prochaine. Toutes les nouvelles terrasses devront s’y conformer. Quant aux établissements dont la terrasse actuelle ne respecte pas certains points dudit règlement, ils auront entre deux et quatre ans pour se mettre aux normes (selon l’importance des aménagements à effectuer). Mais quels sont les critères majeurs que les cafetiers-restaurateurs devront respecter? Le tour de la question en quatre points. 

1. Jusqu’à minuit toute l’année

Le changement qui va impacter le plus les différents tenanciers de la ville concerne les horaires d’ouverture des terrasses. Elles seront accessibles tous les jours de l’année jusqu’à minuit, alors qu’elles l’étaient jusqu’à 23 heures en hiver jusqu’à aujourd’hui. «Enfin», clame le patron du bar Le Soleil Jean-Marc Lenzo. «Ça fait longtemps qu’on en parle et on était une des seules villes à devoir fermer la terrasse jusqu’à trois heures avant la fermeture de l’établissement.» 

>> A lire aussi: Sierre: les terrasses de la place de l'Hôtel de Ville restent ouvertes jusqu'à 1 heure les week-ends

Gérant de la Pinte contheysanne, Sébastien Lamon se dit aussi satisfait. «Cela sera surtout bénéfique pour les belles journées de printemps et pour le mois de septembre.» Un cafetier du Grand-Pont préférant garder l’anonymat se montre prudent. «Tant que le règlement ne sera pas en vigueur, je n’y croirais pas vraiment.»

2. Un mobilier pas trop voyant

Le texte accepté règle aussi le mobilier des terrasses. La directive du règlement stipule que «le mobilier est constitué de matériaux de qualité et respectueux de l’environnement». Les couleurs criardes et le blanc lumineux sont en outre proscrits. La publicité et les éléments ajoutés sur la végétation appartenant à la Ville ne sont pas non plus tolérés. «Dès la création de l’espace des Remparts, on nous avait demandé d’avoir un mobilier respectueux, donc c’est déjà le cas dans notre rue», plaide Jean-Marc Lenzo. Le tenancier du Grand-Pont affirme que c’est une norme logique à ses yeux. «Je n’ai jamais eu de publicité sur mes parasols et ça ne va pas changer.»

 

Les terrasses de Sion avaient pu rester ouvertes jusqu'à 2 heures lors des festivités du bicentenaire en 2015. © Louis Dasselborne

 

3. Combien coûte une terrasse à Sion?

Le prix du mètre carré d’une terrasse sise sur le domaine public varie selon l’emplacement. En plein centre-ville, cela coûte 60 francs par année pour un mètre carré (75% des établissements). Il en coûtera 40 francs par mètre carré aux utilisateurs de l’espace public un peu plus décentrés (20%) et 30 francs le mètre carré à ceux qui sont en dehors de la ville (5%). «Lorsque le règlement sera en force, des contrôles seront effectués pour établir exactement les surfaces utilisées par les commerçants», note David Rémondeulaz, commissaire adjoint de la police municipale. Les prix pratiqués ne choquent par les gérants des établissements. «Le prix est négligeable par rapport à ce que cela rapporte, même s’il y a toujours des gens qui se plaignent», souligne Jean-Marc Lenzo. 

4. De la Musique en été jusqu’à 21 heures

Seul point qui a fait débat au sein du législatif sédunois, les éventuels concerts en acoustique de deux musiciens ou la Musique diffusée par haut-parleur seront acceptés de juin à septembre de 11 heures à 21 heures. Le Conseil municipal voulait que la diffusion musicale se termine dès 20 heures, mais les conseillers généraux ont estimé qu’il fallait être cohérent. «Les travaux bruyants sont tolérés jusqu’à 21 heures, n’autoriser la musique que jusqu’à 20 heures est un peu excessif», a amendé le groupe PLR, qui a été suivi. «C’est une très bonne chose, parce que toute une rue bénéficie de la bonne ambiance d’un établissement», conclut Sébastien Lamon. 
 


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top