Donald Trump
 12.01.2018, 19:19

"Pays de merde" de Trump: réactions choquées dans le monde

chargement
Le président américain Donald Trump a nié avoir utilisé l'expression "pays de merde".

 12.01.2018, 19:19 "Pays de merde" de Trump: réactions choquées dans le monde

"Pays de merde" Après avoir traité Haïti et plusieurs États africains de "pays de merde", Donald Trump doit faire face à de nombreuses réactions. Le gouvernement haïtien a condamné des propos "odieux et abjects". Si l'ONU a condamné les propos racistes du président américain, Berne ne s'est pas exprimée.

Le président américain Donald Trump était dans la tourmente vendredi après avoir dénoncé lors d'une réunion à la Maison Blanche l'immigration en provenance de "pays de merde". S'il a partiellement contesté ces propos, plusieurs sources, dont un sénateur, ont confirmé les termes utilisés. Ils ont suscité une vague d'indignation à travers le monde, y compris de l'ONU.

 

 

"Odieux et abjects"

Le gouvernement haïtien a réagi vendredi en condamnant des propos "odieux et abjects" qui, s'ils étaient avérés, seraient, à tous égards, "inacceptables car ils reflèteraient une vision simpliste et raciste". Il a dénoncé dans son communiqué des propos "pour le moins irrespectueux et insultants".

 

 

En Afrique, colère et amertume dominaient. L'Union africaine (UA) a déploré des remarques de "blessantes" et "dérangeantes". "C'est d'autant plus blessant compte tenu de la réalité historique du nombre d'Africains qui sont arrivés aux Etats-Unis comme esclaves", a déclaré Ebba Kalondo, porte-parole du président de la Commission de l'UA Moussa Faki.

De nombreux Africains ont partagé sur des réseaux sociaux des photos de gratte-ciels ou de paysages magnifiques de leurs pays, accompagnées du mot-dièse #shithole (le mot anglais utilisé par M. Trump).

Les diplomates américains en poste en Afrique et en Haïti vont assurer les gouvernements locaux du "grand respect" des Etats-Unis, après cette polémique, a-t-on appris en soirée auprès du département d'Etat américain.

 

 

ONU choquée - Berne se tait

Au Congrès, les démocrates ont dénoncé à l'unisson des propos inqualifiables. L'élue républicaine Mia Love, d'ascendance haïtienne, a elle aussi déploré des propos "désobligeants" et "inacceptables".

A Genève, l'ONU a dénoncé le "racisme" de Donald Trump. "Si c'est confirmé, il s'agit de commentaires choquants et honteux de la part du président des Etats-Unis. Désolé, mais il n'y a pas d'autre mot que 'racistes'", a déclaré Rupert Colville, porte-parole du Haut commissariat de l'ONU aux droits de l'homme . "Vous ne pouvez pas juger des pays et des continents entiers comme 'de la merde'", a-t-il ajouté.

ATS

À lire aussi...

florilègeLes surprenantes traductions dans les médias des "pays de merde" de TrumpLes surprenantes traductions dans les médias des "pays de merde" de Trump

Etats-Unis"Pays de merde": Donald Trump assure qu'il n'a pas utilisé ces mots"Pays de merde": Donald Trump assure qu'il n'a pas utilisé ces mots

Etats-UnisEtats-Unis: Donald Trump traite Haïti et plusieurs Etats africains de "pays de merde"Etats-Unis: Donald Trump traite Haïti et plusieurs Etats africains de "pays de merde"

JusticeGuantanamo: onze détenus musulmans portent plainte contre Donald TrumpGuantanamo: onze détenus musulmans portent plainte contre Donald Trump

Top