Ici, on aime les animaux et on en parle
 16.07.2019, 11:00

Faut-il assurer Milou? La chronique d'Yves Charlot

chargement
Yves Charlot, médecin vétérinaire.
Animaux

Milou a fugué. Il est revenu sur trois pattes. Le vétérinaire d’urgence constate par radiographie une fracture complexe du fémur qui nécessite une intervention chirurgicale. Le devis indicatif est de 3500 francs au Tierspital de Berne.

Les assurances pour animaux constituent pour les détenteurs d’animaux un instrument approprié permettant de maîtriser les coûts de santé de leurs protégés. Ces assurances présentent en outre l’avantage d’autoriser la réalisation et le financement de traitements onéreux. 

La Suisse est un pays d’assurances. Il existe des offres d’assurances complètes pour tous les domaines de la vie. En dépit de leur caractère facultatif, nombre d’assurances sont très répandues. Cela vaut en particulier pour les assurances de choses: près d’un ménage suisse sur deux possède une assurance ménage. Pour les assurances de choses, les Suisses dépensent, à en croire les chiffres de la plateforme internet Comparis, quelque 15 milliards de francs par an. 

Les assurances animales forment ici une exception: moins de 10% des détenteurs assurent leurs animaux domestiques en Suisse. D’autres pays en Europe en revanche affichent un taux nettement plus élevé dans ce domaine: 40% au Royaume-Uni, 80% pour les chiens et 40% pour les chats en Suède.

La Société des vétérinaires suisses émet l’avis que les assurances pour animaux sont utiles. Elles constituent une solution pratique, en particulier pour les détenteurs d’animaux disposant d’un budget défini. Elles contribuent à se prémunir de factures élevées. Les assurances proposent différents modèles. On distingue par exemple entre la franchise et la quote-part. Certains produits d’assurances couvrent aussi bien la maladie que l’accident, voire les soins de base. Les plafonds permettent même parfois d’envisager des traitements de cancérologie extrêmement coûteux. Il convient donc de comparer les différentes solutions.

Les assureurs placent l’accent sur les petits animaux (chiens, chats) et les chevaux. Lorsque des animaux sont assurés, leur traitement est moins influencé par des restrictions financières et les vétérinaires peuvent intervenir davantage selon des réflexions médicales. La relation entre le client, l’assurance et le vétérinaire doit fonctionner sans heurts, notamment sur le plan administratif.
L’intervention chirurgicale de Milou a été prise en charge par l’assurance grâce à la couverture accident souscrite depuis son plus jeune âge.

En savoir plus : Le site du cabinet vétérinaire Les Berges du Rhône


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

AnimauxLes nez plats excessifs chez le chien. La chronique d'Yves CharlotLes nez plats excessifs chez le chien. La chronique d'Yves Charlot

AnimauxA propos de la stérilisation des chats errants. La chronique d’Yves CharlotA propos de la stérilisation des chats errants. La chronique d’Yves Charlot

AnimauxLes antibiotiques: quand il faut, comme il faut. Par Yves CharlotLes antibiotiques: quand il faut, comme il faut. Par Yves Charlot

AnimauxComment nourrir les oiseaux en hiver? Par Yves CharlotComment nourrir les oiseaux en hiver? Par Yves Charlot

Top