Ici, on aime les animaux et on en parle
 21.05.2019, 11:00

Les nez plats excessifs chez le chien. La chronique d'Yves Charlot

chargement
Yves Charlot, médecin vétérinaire.
Animaux

La brachycéphalie canine concerne les races ayant un crâne et un nez très courts, comme le bouledogue français, le carlin, le bouledogue anglais, le shih tzu, le pékinois et bien d’autres. Ces chiens n’ont pas toujours eu une telle tête. Au début du XXe siècle, ces races montraient un museau plus long. Un élevage sélectif ciblé a sélectionné des crânes plus arrondis, cette tendance s’est accrue durant ce dernier siècle.

Le chien ne peut pas transpirer. Cet animal régule sa température corporelle en haletant, respectivement par la surface importante des muqueuses nasales. Une diminution de cette surface oblige les chiens brachycéphales à augmenter leur effort respiratoire ce qui amène à un pincement des narines, un rallongement du voile du palais, un collapsus des voies respiratoires et autres modifications. En plus de ces problèmes respiratoires, ces races souffrent aussi de problèmes ophtalmologiques, auriculaires, cutanés, articulaires ainsi que de difficultés à la mise bas.

Les chiens souffrant de syndrome brachycéphale doivent être opérés: leurs narines sont agrandies, le voile du palais raccourci et aminci. Les muqueuses nasales malformées sont supprimées. Mais une telle chirurgie ne permet qu’une amélioration modérée de la respiration. Les propriétaires concernés par ce problème attestent que si c’était à refaire, ils n’achèteraient pas un tel chien.

La loi sur la protection des animaux interdit l’élevage excessif. Toutefois, les lois et ordonnances sont très vagues. On utilise les meilleurs animaux d’une population pour la reproduction. Cela n’a pas de sens lorsque toute la race, respectivement les parents ont un nez excessivement plat.

L’énorme proportion d’importations de chiens empêche un contrôle de qualité en Suisse; la demande toujours très marquée pour ces chiens favorise ce marché noir.

L’Association vétérinaire suisse de protection animale (AVSPA), la Société de cynologie suisse (SCS) ainsi que la faculté Vetsuisse de Berne ont développé l’an passé un plan de mesures passant par un document de prise de position de l’ASMPA, l’Association suisse de médecine des petits animaux (sensibilisation du public, particulièrement des propriétaires de chiens) qui recommande: des tests de condition physique permettant une sélection des chiens d’élevage de races touchées par la brachycéphalie, un soutien des élevages souhaitant améliorer la santé de leurs chiens et une promotion de la recherche universitaire dans le domaine de la brachycéphalie canine. La campagne a été en outre soutenue par la Société des vétérinaires suisses (SVS) et la Protection suisse des animaux (STS).

En savoir plus : Le site du cabinet vétérinaire Les Berges du Rhône
 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

AnimauxA propos de la stérilisation des chats errants. La chronique d’Yves CharlotA propos de la stérilisation des chats errants. La chronique d’Yves Charlot

AnimauxLes antibiotiques: quand il faut, comme il faut. Par Yves CharlotLes antibiotiques: quand il faut, comme il faut. Par Yves Charlot

AnimauxComment est organisé le service de piquet vétérinaire en Valais? Par Yves CharlotComment est organisé le service de piquet vétérinaire en Valais? Par Yves Charlot

Top