Les playlists Spotify du "Nouvelliste"
 28.02.2019, 12:00

Playlists du «Nouvelliste»: les sons pour mettre le feu à votre carnaval

chargement
Sans musique, pas de carnaval, comme ici à Saint-Léonard.

Musique Chaque semaine, «Le Nouvelliste» partage ses découvertes musicales à travers ses playlists Spotify. Avec les carnavals qui démarrent, on vous donne des pistes pour mettre le feu à vos soirées avec des perles festives, notamment 90’s, de tous les styles.

On ne sait pas vous, mais nous, ce qu’on aime dans les soirées de carnaval, c’est ce joyeux «gloubi boulga» musical. Ce mélange d’un peu de tout mais uniquement des tubes qui font toute la différence pour une soirée de folie totale. En laissant de côté les guggens, on vous a sélectionné ces titres restés dans les mémoires qui, s’ils sont lancés au bon moment, mettront forcément le feu.

Le titre qui fait sauter – House of Pain – Jump Around

Quand le refrain ordonne de sauter, on n’a plus qu’à se lancer. En balançant son titre «Jump Around» en 1992, le groupe de Hip-Hop américain aux origines irlandaises House of Pain, imaginait certainement faire remuer les foules mais peut-être pas dans les carnavals. Pourtant, son beat saccadé et son refrain entêtant que tout le monde peut reprendre en chœur assurent le bon démarrage d’une soirée. Ce n’est pas pour rien si le titre avait atteint la 3e place des charts aux USA cette année-là.


Le titre qui fait danser – N-Trance – Stayin’Alive

En 1995, le groupe de dance britannique N-Trance ose reprendre Stayin’Alive, l’un des plus gros tubes des Bee Gees pour le mettre au goût du jour. Le résultat donne littéralement «La Fièvre du samedi soir». Si le rythme est légèrement plus rapide que l’original, N-Trance conserve son refrain indémodable et muscle légèrement les basses. Près de 25 ans plus tard, ce mélange de rap et de disco fait encore mouche en soirée. Non?

 

Le titre qui fait son grand retour – Gala – Freed from desire

Des premiers soubresauts du come-back grâce à la chanson de supporters dédiée à Will Grigg, à un retour en force en même temps que les autres titres 90’s, «Freed from desire» se pose en véritable pilier des nuits de folie. On aurait pu ajouter «Be my lover» de La Bouche ou «The Rythm of the night» de Corona ou encore «Pump up the jam» de Technotronic. Les années 90 ont le vent en poupe.

 

Le vrai titre de Carnaval – Patrick Sébastien – Les Sardines

Les chansons paillardes et populaires font partie intégrante d’une soirée de carnaval. C’est pourquoi on ne pouvait pas passer à côté de Patrick Sébastien. Le chanteur animateur a su créer des petites rengaines très sympathiques qui peuvent rallumer l’ambiance d’un Carnaval en cas d’urgence. Exemple avec «les sardines. On aurait tout aussi bien pu choisir «Tourner les serviettes» ou «Pourvu que ça dure». Parmi les autres possibilités du genre on peut citer La Compagnie Créole avec son «Bal Masqué» ou Franky Vincent avec son «Fruit de la passion».

 

Le titre qui retourne la boîte – Public Domain – Operation Blade (Bass in the place)

Les cinéphiles ne manqueront pas de reconnaître ce son techno rendu mythique par la scène d’introduction du film Blade à la fin des années 90. Pour ceux qui ont connu le Mirabilis à Conthey, il évoque également à coup sûr un certain «quart d’heure bordel» durant lequel les sons électros bien lourds se succédaient. À part ce tube de Public Domain, on entendait notamment le titre de Scooter, Maria (I Like it Loud), ou Insomnia signé Faithless. Finalement, ce quart d’heure spécial portait terriblement bien son nom.

 

Le titre pour se rapprocher – Elvis Crespo – Suavemente

Impossible d’y couper, les sonorités latines sont parmi les incontournables des soirées festives. Mais plutôt que les titres Mafiosa de l’Artiste ou Con Calma de Daddy Yankee qui tournent en boucle depuis quelque temps dans les radios, on privilégiera à nouveau un tube de la fin des années 90. Avec Suavemente, Elvis Crespo avait tout emmené sur son passage en 1998, raflant plusieurs récompenses entre les USA et l’Amérique latine.

 

Le titre des lendemains d’hier – Tryo – Désolé pour hier soir

Surtout connu du grand public pour sa chanson écologiste «l’Hymne de nos campagnes», le groupe français Tryo a quelques perles en stock dont ce fameux «Désolé pour hier soir», sorti en 2003. La chanson parle des lendemains difficiles et des surprises au réveil. Idéal pour sortir à carnaval, juré qu’on ne le fera plus et ne pas tenir sa promesse. Les groupes français comme Louise Attaque ou Matmatah peuvent aussi tout à fait faire l’affaire si vous voulez entendre chanter la foule.

 

Le titre (improbable) que tout le monde chante – Céline Dion – J’irai où tu iras

Dès les premières notes, les paroles nous viennent à l’esprit et on ne peut s’empêcher de les chanter. Parmi ces titres qui créent la bonne humeur instantanément. Il y en a un qui déclenche l’euphorie alors qu’on ne s’y attend pas forcément. Pas sûr que Jean-Jacques Goldmann et Céline Dion aient pensé que «J’irai où tu iras» deviendrait un titre festif. Pourtant c’est le cas.

 

Retrouvez l’entier de notre playlist par ici:

 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

MusiquePlaylists du «Nouvelliste»: dans les écouteurs d’Agathe SeppeyPlaylists du «Nouvelliste»: dans les écouteurs d’Agathe Seppey

MusiquePlaylists du «Nouvelliste»: dans les écouteurs de Jeff AlbeldaPlaylists du «Nouvelliste»: dans les écouteurs de Jeff Albelda

Top